Comment éviter la mise en fourrière des voitures en France ?

Les services du Taxi Grenoble
Les services du Taxi Grenoble
septembre 24, 2020
Les avantages de séjourner dans un Hôtel Compiègne
Les avantages de séjourner dans un Hôtel Compiègne
octobre 15, 2020

Comment éviter la mise en fourrière des voitures en France ?

Le respect du Code de la Route

La meilleure manière d’éviter la mise en fourrière d’un véhicule est de respecter le Code de la route. En réalité, les véhicules sont envoyés à la fourrière lorsqu’ils se retrouvent dans une situation illicite par rapport au dit code. Ainsi, lorsque le véhicule cause un trouble à la libre circulation des personnes et des autres véhicules, il peut faire l’objet d’une mise en fourrière dans la commune où il a été enlevé. Ensuite, lorsqu’il est stationné dans une intercession ou sur un passage des piétons ou même dans un parking non adapté, il peut être enlevé. Le Code de la route prévoit que toute voiture doit avoir un contrôle technique à jour. Un conducteur à bord d’un véhicule ne respectant pas cela pourra être interpellé et par conséquent, sa voiture sera emmenée à la fourrière. Tout conducteur doit prendre connaissance des règlements de conduite et de stationnement afin d’éviter les enlèvements pour la fourrière.

Payer les frais au moment de l’enlèvement

Au moment de l’enlèvement, il est possible d’éviter la mise en fourrière si certaines conditions sont respectées. L’intéressé devra s’engager à déplacer son véhicule de la voie publique, que ce soit dans une file de voitures ou lors d’un stationnement illicite. En outre, il devra payer tous les frais inhérents à l’enlèvement ou s’engager à les payer par écrit. Il existe plusieurs frais à payer. Ce sont : les frais de l’enlèvement facturés à 121,27 euros, les opérations préalables à 15,20 euros, l’immobilisation matérielle à 7,60 euros. Si l’intéressé règle tous ces frais au moment de l’enlèvement et déplace son véhicule, il pourra ainsi éviter la mise en fourrière dans la commune où il a été enlevé.

Est-il possible de faire un recours ?

Il est possible de contester la mise en fourrière de son véhicule en faisant un recours. Cependant, le processus à adopter dépend de l’infraction commise. Une opposition à la mise en fourrière par le conducteur ou le propriétaire du véhicule est passible d’une sanction juridique. Ainsi, le recours demeure le seul moyen et doit être envoyé au procureur de la République du lieu de l’enlèvement. Une fois la contestation envoyée, le procureur dispose de 5 jours ouvrés pour confirmer la mise en fourrière ou ordonner la mainlevée. En ce qui concerne le remboursement des frais d’enlèvement et de la garde journalière, cela n’est possible que lorsque vous obtenez une décision de relaxe. La demande de remboursement devra se faire 6 mois après la réception de la décision de relaxe sinon il ne sera plus possible de le faire.